FH

16-02-2016 | billets

La France doit rester une terre d'accueil et d'intégration

Quelle est cette peur anti-migrants? Des nombres sont brandis et placés sur le podium de l'impossible quantitativement... Puisqu'on vous a dit qu'on ne peut accueillir toute la misère du monde, omettant de préciser qu'il nous fallait prendre notre part, certains en déduisent qu'il est des seuils d'accueil de migrants infranchissables... 


Et bien entendu, ces propos assénés sans nuance, ignorent que peu nombreux sont les êtres humains qui, fuyant la guerre en Syrie ou en Irak, souhaitent s'installer en France. Et ces discours martelés résonnent le plus fortement dans les contrées paisibles de notre beau pays où cette immigration est la plus faible. Ce sont dans ces endroits que les sentiments xénophobes fleurissent.

lire la suite6 commentaires

15-02-2016 | billets

Notre patrimoine est la Terre

Rappelez-vous... C'était le début des années 1980... Le monde dit occidental croyait que les "Trente Glorieuses" l'avait lancé pour toujours vers une société de progrès. L'Union soviétique et la Chine se réjouissaient séparément de leur avenir radieux. Le Tiers monde devenait le monde émergeait enfin, du moins pour certains pays... En somme, l'avenir appartenait à tout le monde. 


La chute du mur de Berlin, puis les crises économiques et sociales qui ont suivi, et maintenant les tensions guerrières ont fait voler en éclats cette foi en un avenir prometteur. L'avenir est aujourd'hui à l'incertitude, à la peur, et à une certaine désespérance. Avec son lot de souffrances, d'atrocités perpétrées pour regagner ici un peu de terrain, là un peu de puissance...histoire de se protéger autant que faire se peut de ce dépérissement.


lire la suite7 commentaires

15-02-2016 | billets

L'Histoire pour bâtir l'avenir

J'ai du mal à comprendre une chose: nous avons confié aux enseignants le soin de préparer l'avenir, parce que la jeunesse est notre avenir et à ce titre un de nos biens les plus précieux... mais alors, pourquoi les payer au lance-pierre? Pourquoi une telle dévalorisation de leur métier? Notre système éducatif ne répond plus aux défis à venir, il ne traite pas des problèmes et défis auxquels chacun sera tôt ou tard confronté au cours de sa vie. 


Pour chaque jeune, l'avenir est devant lui et il doit pouvoir y loger son espoir. Seules la confiance en lui ou elle, l'autonomie intellectuelle, l'autonomie émotionnelle, la capacité à décider peuvent forger cette aptitude à faire face aux réussites mais aussi aux échecs, à faire la part entre l'illusion et le rêve, à admettre autrui, à se comprendre soi-même, à apprendre à affronter les incertitudes et les inquiétudes du monde, à déjouer les pièges de l'ignorance et de la connaissance trop affirmée.

lire la suite

13-02-2016 | billets

Contre le FN, le maillage républicain du territoire

Que l'on s'interroge un peu, et même beaucoup! Le Front National se développe sur des terres abandonnées, parce qu'à force de raisonner en budgétaire, les outils de la République ont été retirés, défaisant le maillage républicain en France; abandonnées par le maillage de solidarité dont une partie importante s'appelait le militantisme de gauche... 


Ce sont les enseignants, les agents du service public, les maires, les personnels médicaux - pas tous -, les élus locaux qui portaient le message républicain, faisant vivre le débat permanent face à la France des peurs, la France raciste et xénophobe...

lire la suite9 commentaires

13-02-2016 | billets

Etre de gauche, c'est tout ça

Etre de gauche, c'est vouloir resserrer le sens d'une communauté de destin, de fraternité, et donc être un peu communiste.

Etre de gauche, c'est vouloir réformer la société et renforcer ses mécanismes d'accès à l'égalité, et donc être un peu socialiste...


Etre de gauche, c'est laisser se créer les espaces de liberté dans lesquel pourra s'engouffrer l'individu, et donc être un peu libertaire.

Etre de gauche, c'est comprendre que notre capital s'appelle Terre, et donc être un peu écologiste.

lire la suite7 commentaires

07-02-2016 | billets

Etre de gauche en ce siècle : le laboratoire de Zénon

L'idée selon laquelle on est "de gauche" repose en grande partie sur l'idée de justice. C'est l'indignation contre les abus des propriétaires à l'égard de ceux qui n'avaient rien, qui a forgé une identité dite de gauche. 


C'est parce qu'un adversaire a été désigné que le clivage était possible: le travail contre le capital...

lire la suite1 commentaire

17-01-2016 | billets

La France, une puissance et c'est tant mieux!

Non, la troisième guerre mondiale n'a pas commencé. Daesh n'est pas État.

La mouvance a sans doute des soutiens, directs ou indirects, mais indépendamment des massacres perpétrés dans le monde, le conflit est clairement identifié, contre un djihad, des djihads... Et le monde est massivement engagé contre ces barbares. Diffuser l'idée de troisième guerre contribue à leur victoire, en élevant leur importance géopolitique...

lire la suite1 commentaire

11-01-2016 | billets

Les raisonnements primaires

Nul doute que le quinquennat aura été émaillé de couacs, d'erreurs, d'échecs...comme tout mandat politique, y compris les mandats de ceux qui dénoncent d'une pétition un quinquennat. 

 

Ils n'ont jamais aimé François Hollande parce qu'il les a toujours dominés, les emmenant parfois à la victoire malgré eux, les invitant à une union qui les ramène à leur rang, leur offrant des sièges en velours tandis qu'ils parlent révolution, les laissant repartir à leur récré politicienne lorsqu'ils se rendaient compte de leur dépendance; les valorisant malgré eux dans des débats contradictoires, les laissant mâchonner leurs théories lorsque la réalité appelait à un réalisme moins définitif... 

lire la suite

© 2010-2018 - François Hada