FH

15-06-2016 | billets

Il faut faire la guerre

Euro foot, Bac, manifestations, fête de la musique, tour de France, mode de vie... Les occasions ne manquent pas. Nous subirons de nouvelles attaques. 


Et tout le monde ne pourra être protégé. A ces coups, lâches et odieux, il n'est pas question de répondre en attendant que passe l'orage ou que d'autres se chargent du fait militaire.

lire la suite3 commentaires

15-06-2016 | billets

Non, la CGT ne se moque pas de l'hôpital pour enfants

Non, la CGT ne s'est pas attaquée à l'hôpital Necker pour enfants. Des casseurs ont profité de cette manifestation pour dégrader tout ce qu'ils pouvaient.


Rappelons qu'un casseur ne cherche pas à faire preuve d'intelligence.

lire la suite1 commentaire

14-06-2016 | billets

#Magnanville : ils veulent introduire la peur à domicile, nous devons répondre par une frontière intérieure

L'objectif premier et la fin que poursuivent ces fous de totalitarisme, ces tyrans, est de briser notre moral et notre force, ils veulent briser ceux qui leur résistent ou pourraient leur résister, de celles et ceux qui osent continuer à vivre malgré leur volonté de terreur. 


Ils veulent introduire la peur jusque dans nos foyers, pour nous priver du sentiment de répit.

lire la suite3 commentaires

29-05-2016 | billets

La mort de la CGT dans une sortie de virage social

Nous assistons à une grève insurrectionnelle. La CGT tente de renouer avec sa puissance d'antan, pour menacer de mettre à genou la France d'une grève générale.


Mais son envie de démonstration de force n'est pas suivie dans la rue, au-delà des affirmations de manifestations soit-disant monstres. La CGT ne peut plus, comme en 1947, mettre la France à genou.

lire la suite7 commentaires

01-05-2016 | billets

Petite analyse politique pour ouvrir l'horizon

A un an de l'élection présidentielle, deux approches s'opposent.


Il y a ceux, à gauche, qui pensent que dans le pays s'opposent conservateurs et réformistes, autour de quatre pôles partisans: une gauche qui se recroquevillerait sur son aile conservatrice, incarnée en partie par Jean-Luc Mélenchon, une droite classique qui fait de même autour de Nicolas Sarkozy, l'extrême droite et un centre auto-proclamé progressiste.

lire la suite11 commentaires

18-03-2016 | billets

L'économique est une question morale

La chute du mur de Berlin n'a pas mis fin à l'Histoire, pas plus qu'elle n'a pas permis d'écrire une synthèse politique. Elle a ouvert la voie à une nouvelle mondialisation et, paradoxalement, un abandon de réflexion politique globale au profit à de revendications et des combats segmentés, fondés sur des fragments identitaires ou l'appartenance à des groupes d'intérêt : identités sociales, défense des sans-papiers, obédiences diverses, lutte contre les OGM, contre la précarité du logement, appartenances ethniques, valorisation d'autres critères identitaires, etc.


L'écologie, malgré son potentiel politique pour repenser la Cité grâce au développement durable, a pour champ d'expression l'Europe, et a été plus ou moins pleinement reprise dans les projets des autres partis.

lire la suite1 commentaire

16-03-2016 | billets

Qu'est-ce que la cohésion sociale européenne?

Délaissé des décennies entières, le concept de cohésion sociale revient dans la syntaxe politique et publique: organismes internationaux, Union européenne, gouvernements l'ont replacé au coeur de leurs priorités. Mais que signifie précisément la cohésion sociale ? Une revue de la littérature indique que cette notion n'a jamais clairement été définie. Son usage est donc multiple : elle est la solution à plusieurs problèmes.


La fréquence de son usage tient au flou de sa définition. Le terme est alors servi dans les textes ou les discours comme une évidence n'exigeant aucune explicitation. Ainsi en va-t-il aussi des mots liberté ou égalité. Dans une acception courante, la cohésion sociale relèverait de trois éléments : l'égalité, le lien social et l'unité.

lire la suite2 commentaires

16-03-2016 | billets

A quoi sert l'Europe?

Le constat est assez triste : l'Europe n'est plus un projet porteur. Pire même, elle suscite méfiance, voire défiance. L'Europe est à la fois une évidence et un problème. Elle est une évidence parce que nombre de citoyens européens savent que l'Union européenne a pour fondement la recherche de la Paix. Mais pas tous... En période de guerre, froide ou pas, l'Europe était une protection. 


Mais une fois l'évidence (provisoire) de la paix installée, à quoi sert l'Europe ? Pendant qu'on se demande où sont les frontières de l'Europe, si l'Europe a même des frontières, pendant que l'on se demande s'il existe un modèle européen, et comment le préserver, à force de tergiverser, l'Europe patine, et le reste du monde, lui, avance.

lire la suite

© 2010-2019 - François Hada