FH

18-03-2016 | billets

L'économique est une question morale

La chute du mur de Berlin n'a pas mis fin à l'Histoire, pas plus qu'elle n'a pas permis d'écrire une synthèse politique. Elle a ouvert la voie à une nouvelle mondialisation et, paradoxalement, un abandon de réflexion politique globale au profit à de revendications et des combats segmentés, fondés sur des fragments identitaires ou l'appartenance à des groupes d'intérêt : identités sociales, défense des sans-papiers, obédiences diverses, lutte contre les OGM, contre la précarité du logement, appartenances ethniques, valorisation d'autres critères identitaires, etc.


L'écologie, malgré son potentiel politique pour repenser la Cité grâce au développement durable, a pour champ d'expression l'Europe, et a été plus ou moins pleinement reprise dans les projets des autres partis.

lire la suite1 commentaire

16-03-2016 | billets

Qu'est-ce que la cohésion sociale européenne?

Délaissé des décennies entières, le concept de cohésion sociale revient dans la syntaxe politique et publique: organismes internationaux, Union européenne, gouvernements l'ont replacé au coeur de leurs priorités. Mais que signifie précisément la cohésion sociale ? Une revue de la littérature indique que cette notion n'a jamais clairement été définie. Son usage est donc multiple : elle est la solution à plusieurs problèmes.


La fréquence de son usage tient au flou de sa définition. Le terme est alors servi dans les textes ou les discours comme une évidence n'exigeant aucune explicitation. Ainsi en va-t-il aussi des mots liberté ou égalité. Dans une acception courante, la cohésion sociale relèverait de trois éléments : l'égalité, le lien social et l'unité.

lire la suite2 commentaires

16-03-2016 | billets

A quoi sert l'Europe?

Le constat est assez triste : l'Europe n'est plus un projet porteur. Pire même, elle suscite méfiance, voire défiance. L'Europe est à la fois une évidence et un problème. Elle est une évidence parce que nombre de citoyens européens savent que l'Union européenne a pour fondement la recherche de la Paix. Mais pas tous... En période de guerre, froide ou pas, l'Europe était une protection. 


Mais une fois l'évidence (provisoire) de la paix installée, à quoi sert l'Europe ? Pendant qu'on se demande où sont les frontières de l'Europe, si l'Europe a même des frontières, pendant que l'on se demande s'il existe un modèle européen, et comment le préserver, à force de tergiverser, l'Europe patine, et le reste du monde, lui, avance.

lire la suite

16-03-2016 | billets

La tyrannie du chiffre

Il est une tyrannie qui inflige à notre civilisation bien des souffrances : celle du tout quantitatif, celle du chiffre, de la mesure, de la science économique. En période d'inquiétude, la mesure quantitative rassure, elle donne le sentiment que la rationalité veille au grain.

Tout devient calcul, tout est rapporté à une mesure, seul critère permettant d'évaluer, de juger : profit, bénéfices, PIB, croissance, chômage, sondages.... Pire: tout ce qui est économique n'est plus compris qu'au prisme des chiffres. D'ailleurs, en France surtout, l'économique n'est-il pas du domaine de la science économique? Ca fait tellement plus sérieux que de parler d'économie (Economics en anglais).

lire la suite3 commentaires

15-03-2016 | billets

Vivre à l'heure des risques extrêmes

Nous vivons au quotidien exposés à une multitude de risques. Certains y prennent goût et sont saisis d'une forme de griserie devant le risque pris: vitesse, défis, poussée d'adrénaline...

En majorité, la société souhaite éliminer les risques de son environnement: risques d'insécurité, de maladies, d'accidents, de pertes d'emploi, etc. Le " zéro risque " est presque un slogan politique, certes illusoire, mais qui pose quelques question : sommes-nous atteints d'une plus grande aversion au risque ? Ou notre société est-elle devenue plus risquée ? Ou les deux ?

lire la suite3 commentaires

15-03-2016 | billets

Notre identité est plurielle et transversale

Comment définir l'identité d'un individu ? Je sais que chaque individu est riche d'une grande diversité de caractéristiques.

Un même individu peut très bien être femme, originaire de Turquie, d'ascendance perse, juive non pratiquante, citoyenne belge, wallone, citoyenne européenne, avec un passeport chilien, social-démocrate, handicapée, végétalienne, cycliste, mathématicienne, consultante en organisation, homosexuelle, attachée à la défense des libertés publiques, aimer Francis Bacon et Claude Monet, ne rater aucun blockbuster hollywoodien, danser sur les tubes bollywoodiens et sur du rap, militer pour Greenpeace, jouer aux échecs, aimer le karaoké, mesurer 1,70m, pleurer en écoutant le 3e mouvement de la 4e de Mahler, chanter complètement faux, être athée, croire aux esprits de l'au-delà avec lesquels il vaut mieux communiquer en flamand.

lire la suite4 commentaires

14-03-2016 | billets

La démocratie sociale, seule alternative au libéralisme

La gauche est en crise. Au-delà des rivalités de personnes et des petits calculs politiciens, cette crise révèle l'incapacité de la gauche à fonder ses nouveaux marqueurs politiques et à assumer son rapport à la réalité.

La gauche est une mosaïque dont chaque élément exerce un rapport de forces avec les autres composantes de cet ensemble: l'extrême gauche cherche toujours à intimider le gouvernement, la gauche écolo a bien du mal à trouver son développement durable, le président tente de gouverner dans un cadre démocratique. 

lire la suite13 commentaires

10-03-2016 | billets

On ne battra pas le FN en parlant comme le FN

Certains à gauche pensent que puisque les classes populaires ont abandonné la gauche, il faut adopter les discours populaires de ceux qui ont su les conquérir ... Quelle erreur.

lire la suite3 commentaires

© 2010-2017 - François Hada