FH

20-07-2020 | billets

Michel Onfray: France profonde Paris ville légère

Michel Onfray aurait dit aimer « l'expression France profonde, car elle sous-entend qu'il existerait une France légère. Si la province est la France profonde alors Paris est la France légère, et j'aime assez ce concept » (Michel Onfray, LCI 19 juillet 2020). 

L'adjectif « profonde » a de multiples antonymes : apparent ou superficielle lorsque profonde signifie enfouie; simple ou facile d'accès ou légère lorsque profonde signifie complexe ou sérieuse ou grave.

lire la suite

20-07-2020 | billets

Méthode Castex: tout va bien et en même temps c'est normal

Incendie de la cathédrale de Nantes. Les médias apprennent qu'un ressortissant rwandais est en garde à vue. En direct, les journalistes se précipitent sur un homme noir qui sort du commissariat et l'nterviewent sur le pourquoi du comment il est présumé coupable et pourquoi il est libre alors, avant de réaliser que ce monsieur était venu déclarer le vol de sa mobylette. C'est ça le nouveau monde: savoir saisir et relâcher les opportunités.


lire la suite

19-07-2020 | billets

L'Histoire et la République à l'épreuve du monde

Dans un monde ouvert, mondialisé, l'Histoire est un facteur d'exclusion. Comment parler des croisades ou de l'esclavage sans exclure du récit une partie des lecteurs ? Comment poser la question de la République et de ses valeurs sans entrer dans la contradiction de la situation des femmes et des colonies ? Il faut tenter un récit commun mais celui-ci est vulnérable par construction aux critiques légitimes ou pas.

Le danger est de faire de l'Histoire une narration de faits au service d'un message médiatique, sans nuance, binaire, clivant. C'est plus vendeur ainsi. Et les médias ont besoin d'argent.

 

L'Histoire est impitoyablement traversée de faits aux ambages troublants et qui éloignent d'un récit lisse et sans ambiguïté.

lire la suite

17-07-2020 | billets

Commissariat au plan: incompréhensible

L'annonce de la création ou remise en forme du Commissariat au plan (aujourd'hui France Stratégie) étonne. Un cadeau pour François Bayrou qui en prendrait la présidence ? Pas sûr que ce dernier goûte l'offrande.

 

Mais plus sérieusement, il est temps que l'Etat français se dote d'une organisation dédiée à l'intelligence économique. Les grands groupes y sont habitués. Mais vouloir réfléchir à la stratégie économique de la France suppose que toutes ces agences déjà en place y consacrent leurs talents.

lire la suite

16-07-2020 | billets

Un plan de relance Pink Floyd

Après un entretien présidentiel très « 2022 l'odyssée de l'espace », voici le plan de relance Pink Floyd: « Money money ». Un plan de relance prend forme. A l'échelle européenne, rien n'est gagné. En France, 450 milliards € déjà engagés d'amortisseurs sociaux et économiques,,la promesse du Ségur de la santé à 7 milliards et la promesse d'un plan de relance à 100 milliards €.


L'État emprunte pour tenter de relancer l'économie en tirant profit du bas niveau des taux d'intérêt. Aurions-nous une relance keynésienne « quoi qu'il en coûte »? Voilà qui ferait très politique de gauche. Pas si  vite.

lire la suite

14-07-2020 | billets

Interview du 14 juillet : Space Odyssey 2022

On a retrouvé le décor vide et résonnant du film de Stanley Kubrick. Et puis cette même incompréhension de ce qui se disait. Il ne se disait peut-être rien. Rien de nouveau. Pas de nouveau chemin, si ce n'est celui déjà emprunté. Pas de « réinvention » jusqu'à la présidentielle de 2022. Pas de monolithe noir imposant le respect.


lire la suite

13-07-2020 | billets

Police Justice et Liberté

Sommes-nous des victimes de la police ? Des dominés sujets à une violence aveugle et délibérée des forces de l'ordre ? Il y a bien entendu ici-bas des personnes opprimées. Oui, il y a des dérives policières, des bavures, des actes condamnables. Oui, il y a des policiers racistes.


lire la suite

12-07-2020 | billets

La gauche doit revenir au marqueur de la République

Au-delà du remaniement de campagne présidentielle 2022 et de quelques prises de guerre spectaculaire mais dans le fond modestes, je persiste à penser que 2022 aura pour axe principal la question républicaine : « quelle République voulons-nous ? » plus que le débat mondialisation vs nationalisme ou mondialisation vs écologie sociale.


lire la suite

© 2010-2020 - François Hada