FH

30-03-2021 | billets

Gauche et République universaliste ont un avenir commun

La gauche française a parfois du mal avec l'idée de République. L'une n'implique pas toujours l'autre. Et réciproquement. Les deux champs sont différents, que ce soit d'un point de vue historique ou symbolique. N'oublions pas que la gauche n'a apporté ni la démocratie ni la République en France. Certes, certains diront que la division entre droite et gauche date de ce qui s'est passé le 28 août 1789 au début de la discussion sur la constitution, sur la question des pouvoirs du roi et du droit de veto.

Les partisans d'un droit de veto absolu (les deux tiers) se sont regroupés à la droite du président de l'Assemblée et ceux qui le voulaient juste suspensif se disposèrent sur son côté gauche. Ce serait la naissance de la droite et de la gauche avec une gauche très minoritaire. Mais ce clivage relève plus de l'arrangement français que d'un élément marxiste qui fonde la gauche ailleurs dans le monde.

Au cours de son histoire, la gauche s'est souvent ralliée à la République : affaire Dreyfus, antifascisme du Front populaire, résistance à l'occupant allemand nazi, et ce, dès lors que la Démocratie était en danger, comme sous Vichy. C'est pourquoi la République a accueilli au Panthéon Jean Jaurès et Aimé Césaire.

lire la suite

27-03-2021 | billets

Que veut-on faire de l'Etat?

La République, où le pouvoir est exercé par des personnes élues, est l'autre singularité française : la France est d'abord un État-nation républicain qui prône la Liberté, l'Égalité et la Fraternité. La République est indivisible, laïque, démocratique et sociale.


La démocratie signifie que le peuple détient le pouvoir. Dans les faits, le peuple exerce son pouvoir en désignant ses représentants, qui détiennent le pouvoir exécutif et législatif. Les citoyens ont le droit de vote et peuvent ainsi élire le président de la République, les députés, le conseil municipal, et autres représentants locaux.

La France est un État laïc depuis la loi de 1905 de séparation des Églises et de l'État. Cette loi affirme que l'État ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte. Autrement dit, l'État n'a pas de religion officielle comme sous l'Ancien Régime, ne paye pas les hommes d'Église et ne donne pas d'argent aux religions. Pour la population, cela signifie que chacun peut avoir une liberté de culte, de croyance, de conscience.

lire la suite

22-03-2021 | billets

L'État précède la nation

Nous devons replacer la France sur sa trajectoire historique. Quelques errements néolibéraux lui ont fait prendre des chemins de traverse. Aucune réforme, aucun progrès ne sera possible sans renouer avec ce qui fait la France, sans l'idée républicaine de la nation au fondement du pays. 

Et parce que les dégâts du néolibéralisme sont considérables, parce que les inégalités qui sont inhérentes à cette idéologie sont inacceptables et incompatibles avec nos principes républicains, il faut remettre à l'ordre du jour une politique de réduction des inégalités, une politique de gauche.

lire la suite

21-11-2020 | billets

J'ai lu le livre de Montebourg

J'ai lu le premier tiers du livre de Montebourg. Bien entendu, il réécrit l'histoire à son avantage, cherchant à sonder si le thème patriotique lui serait favorable en 2022.

 

Je m'étonne qu'il critique ces fonctionnaires qui ne penseraient qu'à leur carrière tout en vantant le rapport technique si tiède sur « Florange ». Mais critiquer les fonctionnaires est à la mode.

lire la suite

24-10-2020 | billets

La France et le risque d'un effondrement

Avec la crise sanitaire, la crise économique et sociale à venir, nous n'avons encore rien vu: une crise économique avec une récession de -9% du PIB, un redressement insuffisant faute de confiance dans l'exécutif notamment, une crise de confiance dans l'exécutif justement... 

 

L'exécutif semblait bien frivole en septembre dans un paysage politique vide qu'il pense faire sa force. Maintenant que la pandémie est venue, le pouvoir semble bien dépourvu.

lire la suite

19-09-2020 | billets

La fatigue sociale du Covid-19

A observer les personnes autour de moi, j'ai le sentiment que nombre de personnes sont d'une part fatiguées psychologiquement, rincées par plusieurs mois de confinement et un déconfinement anxiogène, et d'autre part n'ont plus envie de retourner au travail, et ce par perte du sens de leur activité.


lire la suite

15-09-2020 | billets

Macron joue de la trumpette

Trump incarne auprès de son électorat la force, the American way, America First. Il joue la force brute, la brutalité, la menace, en toute incohérence, mais qu'importe, ce qui compte, c'est d'afficher qu'il est le chef. Et d'envoûter son électorat qui se fie plus à ses dires et diatribes qu'aux informations médiatiques.


lire la suite

14-09-2020 | billets

Trump vainqueur en novembre, Biden vainqueur en janvier mais trop tard

Trump pourrait perdre l'élection présidentielle mais au plus tôt en janvier, après le dépouillement des votes par correspondance. Mais il devrait être en tête des scrutins en novembre, le vote sur place lui étant plus favorable. Or nombre de « démocrates » indiquent qu'ils voteront par correspondance, covid19 oblige.


lire la suite

© 2010-2021 - François Hada